QUIZZ – MOIS DE L’AUTISME


Le froid n’est pas visible puisque c’est une sensation. Ainsi, la personne autiste n’a pas froid lorsqu’elle a des vêtements inadaptés à la température. Afin de capter une sensation, la personne autiste doit pouvoir avoir de l’information visuelle en lien avec cette sensation. Attention, même si elle n’a pas froid, la personne autiste peut souffrir d’engelures.


Les informations doivent d’abord être perçues de façon visuelle par les personnes autistes. La personne autiste n’a pas la réaction automatique au froid de se couvrir comme les non-autistes. La personne autiste peut avoir une sensation d’inconfort sans réussir à l’associer avec la cause. Donc, elle doit faire l’apprentissage que la sensation d’inconfort est reliée au froid à l’aide de moyens visuels. Toutefois, puisque toutes les sensations sont difficiles à décoder pour la personne autiste (la faim, le toucher, la fatigue …), c’est souvent un casse-tête.



Source : Harrison, B. et Saint-Charles, L. 2017. L’autisme expliqué aux non-autistes. Montréal : Éditions Trécarré.

Posts à l'affiche